Contemporanea
Jaargang XXXVIII Jaar 2019 Nummer 2

Archieven

Blegny-Mine explore son propre passé

Bruno Guidolin, CLADIC

Le Centre liégeois d’archives et de documentation de l’industrie charbonnière (CLADIC), dépendant de Blegny-Mine, vient de boucler l’inventaire des archives de la Société anonyme des charbonnages d’Argenteau. Cette compagnie charbonnière, fondée à Bruxelles en 1919, a exploité jusqu’au 31 mars 1980 la concession de mines de houille d’Argenteau-Trembleur qui s’étendait au nord-est de Liège sous les anciennes communes d’Argenteau, Cheratte, Feneur, Mortier, Mortier (enclave), Saint-Remy et Trembleur. L’exploitation était menée à partir du siège Marie, site qui deviendra Blegny-Mine après la fermeture. Il s’agit du dernier charbonnage du bassin de Liège à avoir fermé ses portes.

Vue du charbonnage d’Argenteau, alors en exploitation, dans les années 1970 (Photo Paul Donnay – Coll. Blegny-Mine).

Le fonds présenté ici est le fruit d’un rassemblement d’archives réparties entre le siège social et administratif de la société en liquidation situé à Saint-Aubin, le siège d’exploitation situé à Trembleur et le domicile de l’ancien directeur des travaux situé à proximité du siège d’exploitation. Ce sauvetage n’aurait pu se concevoir sans la compréhension et la collaboration des ex-dirigeants de l’entreprise.

Ce fonds comprend des documents datant de la fondation de l’entreprise (1919) jusqu’à sa mise en liquidation (1982) avec quelques pièces (notamment des plans) remontant au XIXe siècle. Cela représente un ensemble de plus de 15 mètres linéaires et près d’un millier de cartes et plans. Même s’il s’attache plus particulièrement à l’exploitation proprement dite et à la direction journalière de l’entreprise, ce fonds d’archives permet de remonter le temps, avec çà et là des informations relatives aux travaux miniers du XVIIIe siècle, et de comprendre l’évolution des infrastructures toujours visibles à Blegny-Mine, améliorant ainsi nos connaissances sur l’histoire d’un site inscrit depuis 2012 sur la Liste du Patrimoine mondial1.

Extrait d’un plan du triage-lavoir « Ensemble des lavoirs : feuille 1 » N°62604, 1948-1953 (Fonds S.A. des charbonnages d’Argenteau).

C’est ainsi que 579 plans des installations de triage et de lavage du charbon, toujours en place actuellement mais non visitables, vont prochainement bénéficier d’une numérisation dans le cadre du Plan PEP’s. De quoi envisager non seulement l’étude de leur conception et de leur mise en place, mais aussi leur fonctionnement et, à terme, leur rénovation dans le cadre d’un projet de réaffectation.
L’inventaire des archives est disponible en ligne. L’inventaire des plans du triage-lavoir sera publié après la clôture du projet de numérisation.

- Bruno Guidolin

Webreferenties

  1. Centre liégeois d’archives et de documentation de l’industrie charbonnière (CLADIC): http://www.bibliocladic.be/
  2. en ligne: http://www.bibliocladic.be/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=60932&fonds=0&cid=55

Referenties

  1. Avec le Grand-Hornu, Bois-du-Luc et le Bois du Cazier, dans le cadre du projet commun « Sites miniers majeurs de Wallonie ».